Un implant capable de pister les cancers dans lorganisme

first_imgUn implant capable de pister les cancers dans l’organismeDes chercheurs américains ont mis au point un capteur de quelques millimètres facile à implanter dans l’organisme et capable de détecter des tumeurs.L’invention ressemble étrangement à un bonbon à la menthe et pourtant, elle pourrait bien révolutionner le dépistage des cancers. En effet, ce capteur de quelques millimètres peut être implanté dans l’organisme afin de détecter la présence de tumeurs et ce, sans nécessiter d’opération invasive. “Avec cet outil, nous allons amener le laboratoire dans le patient”, a expliqué au New Scientist le Dr Michael Cima, l’un des créateurs de la capsule.À lire aussiUn ventre à bière cachait en fait une tumeur cancéreuse de trente-cinq kilosMais outre sa taille, l’invention des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) se distingue aussi par une technologie particulièrement innovante. A l’intérieur de la capsule se trouvent des nanoparticules magnétiques, arborant chacune quelques anticorps. Ceux-ci sont conçus pour repérer et s’accrocher à une hormone, l’hCG surproduite par les cellules tumorales de cancers des testicules et des ovaires. Grâce à la membrane semi-perméable, les molécules peuvent pénétrer dans la capsule. Il suffit ensuite d’utiliser un scanner IRM pour analyser ces molécules et déterminer si la tumeur disparait ou grossit. Testée chez des souris, l’invention a fait ses preuves en mettant en évidence les tumeurs humaines implantées au préalable chez les animaux.Au cours d’une seconde étude, Michael Cima et ses collègues ont transformé leur capteur de tumeur en détecteur d’attaque cardiaque. Pour cela, ils ont remplacé les anticorps par d’autres capables de se lier aux trois différentes protéines relâchées par les cellules du muscle cardiaque lorsqu’elles éclatent. Lors des tests effectués sur des rongeurs, les chercheurs sont alors parvenus à mesurer avec précision la sévérité des dégâts. Plus il y avait de protéines accumulées, plus l’attaque était sévère et plus le signal de l’IRM était puissant.Devant l’efficacité de l’invention, le Dr Cima et son équipe tentent désormais de développer un prototype plus avancé capable de produire un signal en passant une simple baguette magnétique sur le capteur.Le 20 mars 2011 à 13:46 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *